seag_technologie_1151x460_v0100

Technologie conventionnelle

Appliqué des millions de fois

Lors d’un forage conventionnel, on procède habituellement à un forage vertical, ce qui permet d’exploiter des gisements conventionnels de gaz ou de pétrole. On ne traverse alors aucun lac de pétrole ou de cavernes à teneur gazeuse. Le gaz et le pétrole sont plutôt confinés dans une sorte de chapeau, c’est-à- dire dans les petites cavités de roches meubles. Une fois percée, le gaz ou le pétrole coule à travers les pores de la roche et s’échappe vers le haut à travers le trou de forage.

 

Après l’exploitation de tels réservoirs, la roche demeure stable. En outre, elle peut être utilisée pour stocker du CO2.

 

La technologie d’exploration et d’exploitation de réservoirs conventionnels est techniquement mûre et est appliquée depuis des décennies. Avec le procédé de forage rotatif, le trépan s’enfonce dans les profondeurs par le biais d’une tige de forage gainée. Le diamètre du trou de forage se rétrécit au fur et à mesure que la profondeur augmente. Une solution aqueuse refroidit le trépan et la roche brisée est éjectée vers le haut. En haut et en bas, des soupapes de retenue empêchent que le gaz ou le pétrole s’échappe de manière incontrôlée.

 

Mode de fonctionnement

fr_infrakom_seag_grafik_06_technologie_konvent_unkonvent_v0103_fr_konventionell

Place et tour de forage

Le fluide de forage est destiné à refroidir le trépan. Le fluide rejette les débris rocheux vers le haut. Le fluide de rinçage et les débris rocheux sont séparés à l’aide d’un tamis vibrant, puis le liquide est réinjecté dans le trou de forage (puits) par pompage.

Image: SEAG
seag_video_1

ExxonMobil, Allemagne, a mis au point une animation pour montrer le fonctionnement d’un forage conventionnel. Pour lancer l’animation – malheureusement seulement en allemend – , cliquez ici.

seag_06_400

Trépan

Photo: F.D. Vuataz